Investir dans des projets participatifs

Principes et Fonctionnement

Placé en banque notre épargne finance l’activité économique des marchés. Nous n’avons aucune réelle maitrise de l’usage qui en est fait et par quelles sociétés. Contribuer directement à un projet local, porteur de sens et des valeurs qui nous parlent, peut être un moyen d’orienter à son niveau il ne s’agit pas d’un don ou d’un cadeau. On place ses économies sur un projet qui va préserver ce capital et le remunérer.

Investir à bon escient

De qu’il s’agit d’investissement, la prudence est fondamentale : Tout investissement dans des sociétés comporte des risques : de perte partielle ou totale de capital, de liquidité, de non remboursement de capital et d’absence de dividendes et des intérêts.

Du point de vue d’un investisseur, les énergies renouvelables représentent un placement peu rémunérateur mais très peu risqué. Elles représentent :

  • des capitaux importants
  • un retour sur investissement lent (> à 10 ans)
  • une visibilité à long terme, grace  à la vente de l’électricité  liés par contrat sur 15 à 20 ans.

Les projets participatifs, ancrés localement, gérés par des bénévoles de facon transparente et démocratique, souvent soutenus par des collectivités, possèdent des atouts majeurs pour mériter la confiance.

Partager les retombées

Il y a deux moyens de placer son argent au sein d’une société :

  • Investir au capital :
    Lorsqu’on prend des parts dans une société,  l’argent est bloqué sur 1 à 5 ans.  Récuperer son capital est possible dès que la société à constituer des réserves suffisante. On obtient également un pouvoir de décision sur l’avenir de la société. Chaque année l’assemblée générale valide les comptes et fixe les nouveaux objectifs. En fonction des resultats , une part des bénefices appelés dividende est reversée. (de l’ordre d’une assurance vie… 3 à 4%).
  • Investir via les obligations
    Une société peut émettre un emprunt, appelé obligation, pour chercher des capitaux en dehors des établissements bancaires.  Votre argent est preté à une société sur une durée et  à un taux defini à l’avance. Il ne vous donne aucun pouvoir de decision sur la vie et l’avenir de la société.

Soutenir et Investir

En direct avec les projets locaux

Les projets participatifs sont par essence ancrés localement. Bouche à oreille, réunion locales sont le terreau des démarches citoyennes que Polenergie recense et accompagne en Ardèche.

Le fonds d’investissement citoyen :  » Energie Partagée »

Depuis 2011 le Mouvement Energies Partagées permet de collecter l’épargne citoyenne. Réunissant les pionniers des projets participatifs, il bénéficie d’un visa de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) qui seul peut lui donner la liberté de communiquer et proposer d’investir dans des projets qui respectent sa charte :

  • logo-ep

    Energie Partagée : le fond citoyen

    ancrage locale

  • gouvernance transparente et démocratique
  • non-spéculation
  • écologie

Réunissant plus de 4000 contributeurs, c’est 7 Millions d’euros qui ont permis de réaliser une vingtaine de projets sur toute la France. La création et la gestion des projets restent l’entière responsabilité des acteurs locaux, Energie Partagée intervient pour completer les besoins de financement.

Souscrire aux parts d’Energies Partagées permet de cibler un projet en particulier, ou d’alimenter un fonds commun. Les retombées sont ensuite mutualisées entre les différentes réalisations pour rémunerer les épargnants et financer de nouveaux projets. Le site d’Energie Partagée.

Les plateformes de Crowdfunding

Activité légalisé en 2014,  de nouvelles plateformes de financement voit le jour toujours dans l’esprit du crowdfunding, ou du crowdlending ( participation au capital, ou prêt).  A la différence d’Energie Partagée, ces plateformes ne sont que des intermédiaires qui peuvent diffuser des offres. Il n’y a pas de mutualisation des retombées entre les projets.  Autre difference notable, les sommes collectées le sont via des obligations. Prété à court terme, votre épargne est remunérée à des taux interessants, mais ne donne pas droit de participer à la vie de la société.

Les premières plateformes dédiées aux énergies renouvelables sont Lumo  et Lendosphère

 

Imaginer et Construire

Encore peu developpée en France, les initiatives pour créer de nouveaux projets participatifs ont besoin de se généraliser pour marquer la transition énergétique. Le cheminement est

  • une idée fondatrice, souvent sous l’impulsion d’une association, de militants …
  • un « noyau dur », un groupe prenant la responsabilité de l’opération,
  • un cheminement collectif  de la mobilisation au bouclage juridique et économique.

 

Héritage du travail des associations et des pionniers, le défrichage juridique est effectué. Constituer une entité juridique adaptée, que l’on soit un collectif d’individus, ou une collectivité porteuse de projets ambitieux, n’est plus un saut dans l’inconnu.

Les projets participatifs regroupent des individus avec des intentions et des attentes variées. Dés la mobilisation initiale se distingue des envies de partager :

  • la réflexion et la construction d’une solution juridique et financière,

  • une solution clés en main, à la portée d’une simple transaction économique,

  • la « logistique » type achat groupé …